book_cover_azilis_tome_2__la_nuit_de_l_enchanteur_51343_250_400Résumé

Depuis la victoire d'Arturus sur les Saxons, grâce à Kaledvour, l'épée forgée par le barde Aneurin, Kian et Azilis se sont installés en Bretagne, dans la demeure d'Ynis-Witrin, cadeau du roi. Plus amoureux que jamais, ils y vivent des jours paisibles : Azilis prodigue ses soins aux malades de la région pendant que Kian, l'ancien esclave devenu un guerrier redoutable, perfectionne ses techniques de combat. Mais plusieurs évènements vont troubler cette paix fragile. Une nuit, Azilis a une vision de son frère jumeau, Ninian, moine en fuite, pourchassé par les siens et accusé de meurtre ; et l'inquiétude la ronge. Dans le même temps, Arturus fait halte sur leurs terres avec ses plus proches combattants, dont Myrddin, le mystérieux barde aux yeux vairons, qui s'est promis d'initier Azilis à la magie et, surtout, d'en faire sa compagne...

Mon avis

Je m'attendais à retrouver Azilis et Kian, mais voilà que les cent premières pages du roman nous entraînent sur le bien austère mont Tumba, dans le monastère où s'est retranché Ninian, le frère jumeau d'Azilis. Mais là encore, la magie opère. On est complètement embarqué par son histoire : la vie rigide du monastère, les privations, les injustices, le drame, la fuite vers la Bretagne, et puis... plus rien, comme si Ninian avait subitement été avalé par un trou noir. Retourner alors à Ynis Witrin n'en est que plus désarçonnant, et on avale le reste du roman avec autant de délectation que le premier tome. On découvre de nouveaux personnages, comme Enid, l'attachante suivante d'Azilis, qui la seconde dans la pratique des soins, et ceux, ébauchés dans L'épée de la liberté, sont creusés, révélés, comme Kaï, l'imposant frère d'Azilis, et le barde Myrddin, qui m'a inspiré je l'avoue, plus d'agacement que de fascination, avec son farouche désir de séduire Azilis et de l'arracher à Kian par tous les moyens et toutes les manipulations. Le dénouement de ce deuxième volume est assez terrible, presque révoltant, et je n'ai désormais qu'une envie, entamer le tome 3...

Azilis, Tome 2 : La nuit de l'enchanteur, Valérie Guinot, Rageot, octobre 2009, 377 pages.